Alfa Romeo MiTo Quadrifoglio Verde Nice Alpes-Maritimes

Alfa Romeo fait d’une pierre deux coups à Francfort. Grâce à la MiTo, la firme italienne présente le système de gestion du débit des soupapes MultiAir, tout en redonnant vie au mythe sportif du Quadrifoglio Verde, littéralement "trèfle à quatre feuilles". Economique et joueuse à la fois, la nouvelle bombe de la filiale de Fiat réveille déjà les nostalgiques.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Alfa Roméo
(049) 384-8327
143 boulevard cessole
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Cariviera
(049) 200-3535
146 Route De Turin
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Garage Des Residences
(049) 388-1859
9 R Des Combattants D'Afrique Du
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Imac 2
(049) 356-6334
1 boulevard armée Des Alpes
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Sarl Clairauto Lionel
(049) 380-8477
 rue joseph Albert Bovis
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Azur Motors Sarl
(049) 353-2213
51 avenue reine Victoria
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Mercedes Benz Côte D'Azur
(049) 397-7070
83 boulevard gambetta
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Detroit Motors S.A.
(049) 200-0500
87 rue france
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Sola Automobiles
(049) 204-0004
7 Rue Masse Residence Villa Masse
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Renault Nice Ouest Réagroup
(049) 314-2222
254 route grenoble
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Données fournies par:

Alfa Romeo MiTo Quadrifoglio Verde

Contenu fourni par:

Le mythique Quadrifoglio Verde est de retour sur la MiTo, au plus grand bonheur des fans d’Alfa Romeo (et des superstitieux ?). La marque italienne ne voit pas les choses en petit pour la réapparition du fameux trèfle vert, éminent symbole historique de la course automobile « made in Alfa ». Forte de 170 ch, la MiTo Quadrifoglio Verde affiche bien sûr les performances les plus gourmandes des différentes déclinaisons de MiTo. Mais le constructeur transalpin e pouvait se contenter de cela, dans un contexte automobile qui nécessite le respect de l’environnement.

MultiAir pour mini conso

Le vert du trèfle n’aura en effet jamais aussi bien porté sa teinte, tant l’effort est considérable au niveau des émissions de C0² (139 g/km) mais surtout de la consommation, portée à un frugal 6 l/100 km en mode mixte et qui descend à 4,8 l/100 km en extra-urbain. Au niveau du rapport poids-puissance, la MiTo Quadrifoglio Verde se place même parmi les meilleures de sa catégorie, avec ses 6,7 kg/ch et 124 ch/l. Cette dernière valeur est la meilleure de l’histoire pour une Alfa Romeo, rien que cela.Autre preuve de la bonne conscience de la firme italienne, l’apparition du système MultiAir sur cette nouvelle MiTo.

Développée par Fiat, l’innovation permet de gérer le débit des soupapes électroniquement, une grande première pour le groupe italien (qui prendra également place sur les finitions Progression et Distinctive de la MiTo). Le tout accompagné du système Start&Stop de série, ainsi que du Gear Shift Indicator (indicateur du passage de vitesses), soit un véritable attirail en faveur des économies de carburant et du respect de l'environnement.

Le retour de la légende

Pour autant, les amateurs de sportivité n’ont pas de crainte à avoir, le label Quadrifoglio Verde fera honneur à son rang. Le moteur 1.4 turbo essence permet de franchir le 0 à 100 km/h en 7,5 sec, secondé par une boîte six vitesses de nouvelle génération, nommée C635, et amenée à devenir un standard pour les automobiles du groupe Fiat. Avec 219 km/h de pointe, la Quadrifoglio Verde valide des performances plus qu’honnêtes mises en exergue par une suspension dynamique testée au Nürburgring (excusez du peu) ainsi qu’une robe bien à l'avenant.

Le coloris « titane satiné » qui orne les jantes de 17’’, les rétroviseurs et les phares, donne une classe certaine à la cartoonesque MiTo. A l’intérieur, le noir ambiant de l’habitacle, contraste habilement avec le blanc de la planche et du tableau de bord, tandis que les sièges baquets revêtent un tissu Sport, bien nommé. Tous les éléments semblent donc réunis pour la véritable renaissance du Quadrifoglio, même le tarif annoncé de 21 000 euros, pas si repoussant au vu des prestations proposées. Rendez-vous en 2010 date de sa commercialisation mais surtout dès le salon de Francfort dans quelques jours, pour toucher à nouveau du doigt la légende.

Author: Thomas SINIECKI

Lire d'autres articles sur le site de Autonews