"Communiquer en millisecondes !" Nice Alpes-Maritimes

Horst Wieker, professeur à l'Ecole des Hautes Etudes économiques et techniques (HTW) de Saarbrück et consultant en techniques d'information auprès de la société Euro Tec Solutions, a répondu aux questions d'Autonews sur la communication V2V - de véhicule à véhicule - qui suscite l'intérêt de tous les grands constructeurs automobiles.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Sainte Agate Automobiles
(049) 200-1010
49 boulevard gén Louis Delfino
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Mach2 Truck
(062) 936-2262
27 boulevard de L Ariane
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Azur Motors Sarl
(049) 353-2213
51 avenue reine Victoria
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Sainte Agathe Automobiles
(049) 200-1010
49 boulevard gén Louis Delfino
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Sarl Clairauto Lionel
(049) 380-8477
 rue joseph Albert Bovis
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Gta Automobiles
(049) 200-6000
6 Rue De Rivoli
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Toyota Garage Ellipse
(049) 392-2215
9 avenue desambrois
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Automobiles Côtes D'Azur
(049) 314-9534
5 boulevard armée Des Alpes
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Auto Services
(049) 381-9560
48 rue trachel
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Renault Nice Ouest Réagroup
(049) 314-2222
254 route grenoble
Nice, Alpes-Maritimes

Données fournies par:
Données fournies par:

"Communiquer en millisecondes !"

Contenu fourni par:

Autonews : Quel est l'intérêt de la communication V2V ?Horst Wieker : La communication de véhicule à véhicule a pour but d'accroître la sécurité des usagers de la route. Elle repose sur des moyens technologiques simples que sont un GPS, un microprocesseur et un module Wifi, et son fonctionnement l'est tout autant. Chaque voiture recueille des informations à un point donné et les transmet aux autres voitures qui se rapprochent de ce point, faisant ainsi office de relais. Un véritable réseau participatif voit alors le jour, qui dispense des informations locales. Si l'on intègre aux voitures des capteurs plus spécifiques et de la télématique, et si une infrastructure existe pour relayer l'information - c'est la communication V2I de véhicule à infrastructure -, on peut mettre en œuvre des prévisions à très grande échelle.

Autonews : Où se situe l'Europe en la matière ?Horst Wieker : L'Europe n'est pas à la traîne, loin de là. Quatre grands projets de communication V2V y sont parallèlement à l'étude. Le projet « Car 2 Car » dans lequel on retrouve Renault, Opel, Audi et Fiat, le projet « WillWarn » auquel participent les chercheurs français, notamment ceux de l'Université d'Evry Val-d'Essonne comme M. Saïd Mammar, le projet allemand NOW - pour « Network On Wheels » ou Réseau sur Roues - où l'on retrouve les groupes Volkswagen et BMW, et finalement le projet « Intersafe » qui fédère, outre VW et BMW, l'INRIA - Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique - et la société Ibeo spécialisée dans les radars et scanners, et bien d'autres acteurs. Chaque jour, des milliers de véhicules roulent pour tester des systèmes de communication V2V. Tous ces programmes visent à réduire les trois premières causes de mortalité sur les routes que sont les dépassements, la méconnaissance du code de la route, notamment en ville, et la vitesse.Autonews : Quand pensez-vous que le système V2V se généralisera dans les voitures ? Horst Wieker : La fréquence unique de communication des informations routières entre les différents véhicules sera opérationnelle fin 2008, début 2009. La communication de véhicule à véhicule, elle, devrait être une réalité d'ici 2012-2015. Les constructeurs disposeront alors d'un véritable réseau de partage au sein duquel les voitures pourront communiquer en l'espace de quelques millisecondes !

Author: Jean-Marie SARDA

Lire d'autres articles sur le site de Autonews